Communiqués de presse

Nikol Pashinyan a participé à la session du Conseil suprême de l'Union économique eurasienne; La présidence de l'Union économique eurasienne a été transférée à l'Arménie

06.12.2018

Plus 30 d'images

Le Premier ministre par intérim, Nikol Pashinyan, qui est en visite de travail dans la Fédération de Russie, a participé à la session ordinaire du Conseil suprême de l'Union économique eurasienne à Saint-Pétersbourg. Le Président du Bélarus, Alexandre Loukachenko, le Président de la République du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, le Président du Kirghizistan, Sooronbay Jeenbekov, le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, ont également participé à l'événement. Le président du conseil de la Commission économique eurasienne, Tigran Sarkissian, était présent à la session.

Tout d'abord, la séance du Conseil économique suprême de l'Union économique eurasienne s'est déroulée dans un format restreint, puis élargi.

Les membres du Conseil ont résumé les travaux annuels de l'Union économique eurasienne sous la présidence de la Fédération de Russie. Les domaines clés de l’approfondissement de l’intégration eurasienne ont été souligné, tels que le commerce, l'énergie et l'agenda numérique. Les questions de l'élimination des obstacles et des restrictions, de la création d'un marché commun des biens et des services et de la mise en place de conditions propices à la libre circulation des capitaux ont été discutées. Ils ont également évoqué les efforts des États membres de l'Union économique eurasienne en vue d'un rapprochement de la politique financière et monétaire et de la création d'un marché financier commun, ainsi que de la mise en œuvre de l'agenda numérique de l'Union et de la création d'un marché commun des produits pétroliers.

Les dirigeants des États membres de l'Union économique eurasienne ont également examiné les problèmes actuels et organisationnels de l'Union.

Il a été décidé de transférer la présidence en Arménie en 2019 au sein de l'Union économique eurasienne.

Dans son discours, Nikol Pashinyan a notamment déclaré:

"Chers membres du Conseil suprême de l'Union économique eurasienne,
Chers participants à la session,


Permettez-moi de saluer tous les participants à la réunion d'aujourd'hui et de remercier la partie russe pour l’excellente organisation de notre rencontre et pour cet accueil chaleureux, ici à Saint-Pétersbourg.

Chers collègues,

L’adhésion à l’Union économique eurasienne est l’une des priorités de notre gouvernement. La coopération entre le commerce et l’économie avec les pays de l’Union économique eurasienne est l’un des principaux facteurs positifs influant sur la croissance économique et le potentiel du commerce extérieur du pays.
Donc, le chiffre d'affaires du commerce entre l'Arménie et l'Union économique eurasienne au cours des 10 premiers mois de 2018 a augmenté de 15% par rapport à la même période en 2017. Au cours de la même période, les volumes d'exportation des pays de l'Union économique eurasienne ont augmenté de plus de 22% et le volume total des exportations de l'Arménie - de 11,7%. La part des pays de l'Union économique eurasienne dans la composition des exportations globales de l'Arménie augmente également.

Je pense que ces faits prouvent non seulement la conjoncture favorable des marchés de l'Union économique eurasienne pour nos produits, mais également l'efficacité des outils de libre-échange au sein de notre union.

L’Arménie est intéressée par l’intensification des processus d’intégration dans l’Union économique eurasienne. Nous sommes prêts à faire de notre mieux pour développer davantage les instituts d’intégration et trouver de nouveaux moyens et mécanismes de coopération. Dans ce contexte, je voudrais noter que l'Arménie salue la “Déclaration sur la poursuite de l'approfondissement des processus d'intégration” et appuie les généralités de ce document qui définissent la philosophie de notre coopération et les principales directions de son développement.

Nous sommes convaincus que l’intégration de nos pays contribuera à la création d’un environnement commercial favorable et à la pleine réalisation du potentiel humain. Si nous pouvons obtenir des résultats visibles, un certain nombre d’hommes d’affaires et d’individus seront intéressés par une intégration plus poussée. L'intégration deviendra irréversible si les citoyens du pays voient des résultats concrets.

Chers collègues,

Le gouvernement arménien a pour objectif de développer les secteurs technologiques de l'économie. Le secteur des technologies de l’information est l’un des secteurs de notre économie dont la croissance est la plus rapide et constitue l’avantage concurrentiel potentiel de notre pays. À cet égard, l'ordre du jour numérique de l'Union économique eurasienne nous intéresse particulièrement. Cela correspond parfaitement à nos priorités et nous sommes intéressés à sa mise en œuvre intégrale.

L'Arménie souligne l'importance de la diversification des relations économiques extérnes. Nous soutenons pleinement les efforts de l'Union économique eurasiatique pour les principales orientations des activités internationales en 2019, ainsi que les efforts visant à élargir la géographie des accords de libre-échange. Nous estimons qu'il est important de coopérer avec l'Union européenne, ainsi que avec les pays qui sont nos partenaires commerciaux immédiats. L'Arménie est prête à devenir une plate-forme efficace pour le développement des relations commerciales et économiques avec l'Iran. Nous sommes également prêts à jouer un rôle actif dans les négociations d'un accord de libre-échange avec l'Égypte. Nous sommes intéressés par le fait que les contrats avec l'Iran et la Chine entreront en vigueur plus vite que possible. Le gouvernement arménien est en train de terminer la procédure interne de ratification de ces documents et après les élections législatives, ils seront soumis à l'approbation de l'Assemblée nationale.

Chers collègues,

Aujourd’hui, des changements se produisent en Arménie qui affectent tous les aspects de la vie de notre société. Comme vous le savez, dans trois jours, des élections parlementaires anticipées auront lieu dans notre pays. Je peux affirmer avec certitude qu'il existe aujourd'hui toutes les conditions nécessaires à la tenue d'élections ouvertes, libres et justes au cours des vingt-cinq dernières années de l'histoire de l'Arménie. Toutes les conditions ont été créées pour la libre expression de la volonté de notre peuple.

Le nouveau parlement permettra au peuple arménien de former un gouvernement, dont l'activité visera à obtenir dans les meilleurs délais des résultats dans les directions prioritaires pour la société, notamment en matière de lutte contre la corruption, de renforcement de l'état de droit et de créer des conditions égales pour tous les acteurs économiques et politiques.

A la fin, je voudrais aborder la question de la représentation de l'Arménie au Conseil intergouvernemental eurasien. Guidés par les principes de notre partenariat et notre approche constructive des activités de notre union, nous n’insistons pas pour discuter immédiatement de la question et pour prendre la décision. Cependant, il s’agit d’une question délicate pour nous et nous aimerions laisser cela à l’ordre du jour de nos discussions pour trouver une solution mutuellement acceptable pour nous tous.
Enfin, je tiens à assurer que l'Arménie est prête à accepter la présidence du Conseil économique suprême eurasien et sera heureuse d’accueillir l’une des sessions du Conseil. Nous ferons tout notre possible pour résoudre avec succès ce problème important et responsable. J'espère que dans un an, nous aurons une union plus unie qui servira les intérêts de nos économies, de nos États et de nos peuples.

Merci pour votre attention. "

 

← Retour à la liste d'actualité