Communiqués de presse

«Nous n'avons plus l'ordre du jour de l'Arménie et l'ordre du jour de la Diaspora, nous avons maintenant un ordre du jour national dont l'objectif est d'atteindre les objectifs nationaux»: Nikol Pashinyan a rencontré des représentants de la communauté arménienne d'Iran

27.02.2019

Plus 18 d'images



À la fin du premier jour de sa visite officielle en Iran, le Premier ministre Nikol Pashinyan, accompagné de son épouse et de la délégation du Gouvernement, a rencontré des représentants de la communauté arménienne d’Iran. La rencontre a eu lieu à l'union sportive et culturelle «Ararat» de Téhéran. Des milliers d'Irano-Arméniens étaient présents à la rencontre avec le Premier ministre Pashinyan.


Saluant les représentants de la communauté irano-arménienne, Nikol Pashinyan a notamment déclaré:

«Fiers Arméniens d’Iran,

Je vous salue tous. C’est un grand honneur pour moi d’être ici dans une atmosphère arménienne, propre et familiale. Je veux dire que je vous aime tous, je suis fier de vous tous, je suis fier de votre esprit, je m'incline devant vous tous pour le fait que vous, vivant loin de votre patrie, avez pu créer une telle atmosphère. Cela témoigne du fait qu’être citoyen iranien n’est pas contradictoire avec votre identité arménienne.

Bien sûr, pendant les journées révolutionnaires d’avril-mai, je n’ai eu aucune chance de suivre ce qui se passe dans nos communautés, en particulier dans la communauté irano-arménienne, mais je sais aussi que toute la communauté suivait de près les événements en Arménie. Je dirai sûrement que, chers compatriotes, vous êtes un participant et un auteur de la révolution populaire qui a eu lieu en République d'Arménie. Peu importe qui a été physiquement ces jours-là en Arménie, ces changements n'auraient pas eu lieu sans votre soutien.

Oui, chacun de vous, avec son amour et son attention, a participé à notre révolution de Velours et la victoire de cette révolution est la victoire personnelle de chacun de vous car cette victoire a apporté l'unité au peuple arménien et cette unité ne sera jamais détruite.

Je veux constater clairement: oui, il peut y avoir des discussions, des débats, des approches et des points de vue différents sur des questions concernant la Diaspora en Arménie, mais je veux formulé une tâche concrète pour nous tous, tout d’abord, bien sûr, pour moi et pour notre gouvernement: il faut exclure les actions qui pourraient jeter un doute sur l'unité nationale que le peuple arménien a aujourd'hui en Arménie, en Iran et dans le monde entier. Cette unité est en dehors de tout intérêt politique, notre unité nationale est la plus importante et nous servons tous cette unité nationale.

Je voudrais exprimer tout mon respect et toute ma gratitude au club «Ararat», qui a créé un foyer arménien ici depuis de nombreuses années, grâce aux efforts individuels, aux efforts de la communauté, aux efforts de groupes et aux efforts des parties. C’est vraiment notre fierté à tous, Je vous remercie, chers participants et organisateurs du club «Ararat». Je souligne que ce service est unique, non seulement pour la communauté arménienne d’Iran, mais également pour les Arméniens et pour la République d’Arménie.

Je tiens également à souligner l'importance du service offert par le diocèse irano-arménien de l'Église apostolique arménienne, l'Église catholique arménienne, l'Église évangélique arménienne. Le fait que nous soyons tous réunis ici sous un même toit souligne qu’un nouveau chapitre a été ouvert pour l’histoire de notre peuple et que chacun de nous a sa part dans l’écriture et la création de ce chapitre de notre histoire.

La plus grande mission de notre révolution et de notre gouvernement est que chacun de nous croie non seulement en l'avenir de notre patrie, notre peuple, mais aussi soit confiant que nous marcherons victorieux au 21e siècle. C'est une nouvelle marche nationale avec laquelle nous devrions ouvrir une nouvelle page de l'histoire de notre pays.

Je vous remercie pour votre fidélité aux valeurs portées par la révolution de Velours. Notre tâche commune est: nous n'avons plus l’ordre du jour de l'Arménie et de la Diaspora, nous avons un ordre du jour national dont l'objectif est de réaliser nos buts et nos rêves nationaux.

Je l'ai dit à plusieurs reprises. Pendant longtemps, dans nos souffrances et nos tourments, notre peuple a rêvé de nouvelles victoires, d'un nouveau bonheur et d'une nouvelle unité. Je tiens à dire que le moment est venu de donner vie aux rêves et votre présence actuelle témoigne du fait que nous sommes unis sur la voie de la réalisation de ces rêves que ce soit le développement de l'Arménie, la réalisation de la juste demande du peuple de l'Artsakh, la réalisation de nos rêves.

Nous devons construire notre propre avenir de nos propres mains, comme ce fut le cas lors de la construction de notre présent. Notre destin n’est plus à l’Est,ni au Nord ni au Sud, mais entre nos mains et en tant que citoyens dignes, nous devons prendre en main notre destin et en tant que nation, nous devons lutter pour de nouvelles victoires. Mais je tiens également à souligner que la réalisation de ces rêves dépend de chacun, en particulier de moi-même et du gouvernement.


Votre mission spécifique d’aujourd'hui a été accomplie, parce que la rencontre me donnait tellement d’énergie qu’après mon retour en Arménie, je serai plein d’ardeur au double, au triple dans l’accomplissement de ma mission. Je voudrais vous remercier pour cette rencontre et cette atmosphère.

Et donc,
Vive la liberté!
Vive la République d'Arménie!
Vive l'amitié arméno-iranienne!
Vive nous et nos enfants qui vivent et vivront comme des enfants dignes et victorieux d'un peuple digne, victorieux et fier. Merci!».

Le Premier ministre Pashinyan a ensuite répondu à plusieurs questions concernant le renforcement des relations entre l’Arménie et la Diaspora, la visite en Iran et les résultats des négociations, les priorités du gouvernement arménien, le règlement du conflit du Haut-Karabakh, les relations arméno-turques et d’autres sujets.


 

← Retour à la liste d'actualité