Communiqués de presse

Nikol Pashinyan: « La méritocratie, le pragmatisme et l'intégrité, qui sont les piliers de la philosophie de l'administration publique de Singapour, sont également devenus les principes des autorités de la Nouvelle Arménie aujourd'hui »

08.07.2019

Plus 8 d'images

En l'honneur du Premier ministre Nikol Pashinyan et de Mme Anna Hakobyan, un dîner officiel a été organisé au nom du Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong, au cours duquel des chefs de gouvernement des deux pays ont porté des toasts.

Le Premier ministre de Singapour a notamment dit:

«Premier ministre de la République d'Arménie, M. Nikol Pashinyan,
Mme Anna Hakoyan,
Mesdames et Messieurs,

Je vous salue, vous et votre délégation à Singapour. Je suis heureux de votre première visite officielle dans notre pays.

Nos deux pays ont établi des relations diplomatiques en 1992, mais nos liens historiques ont des racines plus profondes. Il y a environ 200 ans, un groupe de réfugiés arméniens s'est installé à Singapour. Ils étaient peu nombreux, pas plus de 100 personnes, mais leur influence sur la vie publique de notre pays était considérable. Des signes de présence arménienne se trouvent partout à Singapour.

En tant qu'ancien journaliste, le Premier ministre Pashinyan s'intéressera sans aucun doute au fait que le Street Times, le quotidien principal de Singapour, a été fondé en 1845 par Khatchik Movses qui était d'origine arménienne. De nombreux bâtiments portent le nom des frères Sarkis, qui ont fondé le célèbre hôtel Raffles à Singapour. Même notre fleur nationale a été créée par une végétarienne d’origine arménienne, Agnes Joaquim et la sculpture d’orchidée «Papilionanthe Miss Joaquim» , inaugurée hier dans la rue arménienne de Singapour, est un symbole des liens croisés entre nos deux peuples.

Nous sommes fiers des Arméniens qui continuent à contribuer au développement de notre pays. Par exemple, en juin dernier, la deuxième église arménienne a été ouverte dans la rue arménienne de Singapour. La communauté arménienne préserve son identité, ce qui permettra aux étrangers de prendre connaissance de l'histoire de l'Arménie et des Arméniens.

Nous négocions actuellement pour l’accord de libre-échange entre Singapour et l'UEE. Nous voulons promouvoir les liens commerciaux et économiques entre nos deux pays. Nous apprécions hautement le soutien de l'Arménie à la signature de l’accord de libre-échange et nous espérons qu'il sera signé le plus rapidement possible.

Au cours de cette visite, le Premier ministre rencontrera les milieux d'affaires singapouriens et j'espère que nos entrepreneurs travailleront ensemble, en utilisant l’accord signé pour éviter la double imposition.

Nous renforçons également nos liens dans d’autres domaines, notamment le tourisme, la culture et l’éducation. Nous allons utiliser différentes plates-formes pour approfondir nos relations. Nous saluons visites mutuelles et des échanges d’expériences car nous avons également beaucoup à apprendre de l’Arménie.

Monsieur le Premier ministre Pashinyan, encore une fois, je vous salue à Singapour. Merci. »

Le Premier ministre Nikol Pashinyan a dit:

«Excellence Monsieur le Premier Ministre,
Mesdames et messieurs,

C’est un grand honneur pour moi d’être dans ce beau pays qui, avec son petit territoire mais ses énormes capacités, émerveille les gens. Singapour est unique par ses réalisations économiques, son modèle de bien-être social et de progrès social et ses caractéristiques culturelles.

Pour nous, pour les Arméniens, Singapour est bien entendu le pays pour lequel nous avons des sentiments particuliers.

Les Arméniens ont des liens anciens avec Singapour. Ce n'est pas un hasard si le plus ancien temple chrétien de Singapour, l'église arménienne, a 184 ans. Et aujourd’hui, bien sûr, nous sommes fiers que, dans l’un des plus beaux coins du monde, qui admire le monde entier, la communauté arménienne ait laissé sa trace. Nous sommes heureux de constater que l'héritage matériel et spirituel arménien de Singapour a été conservé soigneusement.

Nous sommes vraiment fiers du passé, mais nous ne voulons pas nous limiter à cela. Nous voulons que nos deux pays se commercent et développent des relations humaines comme ils le faisaient au 19e et au début du 20e siècle.

Notre délégation est arrivée à Singapour pour ouvrir une nouvelle page de nos relations. Singapour est l’un des pays les plus développés du monde et nous souhaitons renforcer les échanges et les investissements mutuels entre nos pays. Je pense qu'il existe des conditions préalables pour cela. Au cours de la dernière année, le gouvernement arménien a pris des mesures pour transformer radicalement l'environnement économique du pays. L’état de droit a été renforcé, des conditions égales ont été créées pour tous les acteurs économiques, en particulier pour les investissements étrangers. La corruption a considérablement diminué. Elle n'est plus considérée comme un facteur réduisant l'efficacité de l'activité économique. Nous ne souffrons plus des symptômes inhérents à de nombreux pays post-soviétiques. La nouvelle Arménie ouvre de nouvelles possibilités d’investissement et d’activité économique.

Il y a aussi le facteur de l'accord sur le libre-échange entre l’UEE et Singapour. Cela peut donner une impulsion supplémentaire au développement de la coopération économique entre nos pays.

Mesdames et Messieurs,

Un coup d'œil passager sur nos deux pays suffit à constater leurs similitudes. Les deux pays se trouvent dans un environnement géopolitique complexe ou défavorable. Les deux pays n'ont pas de ressources naturelles riches et bâtissent leur stratégie de développement sur l'utilisation et le développement efficaces du capital humain. L’éducation, la connaissance et l’innovation, la diligence et la persévérance, la patience et l’optimisme sont considérés comme le gage et le moteur du développement de nos pays.

Toutefois, contrairement à Singapour, qui a commencé son développement il y a cinq décennies, a surmonté la chaîne de difficultés initiales et a déjà atteint des sommets sans précédent, l'Arménie est toujours au seuil de la nécessité d'une croissance rapide. Oui, nous créons aujourd'hui les conditions propices à la diligence des gens, à la manifestation incontestable de leur créativité et de leur esprit d'entreprise. Nous voyons notre avenir dans l'économie de la connaissance, l'innovation et le développement de la haute technologie. L'Arménie n'a pas d'alternative. Notre environnement externe nous oblige à suivre cette voie.

Le miracle économique de Singapour était vraiment sans précédent. Votre expérience unique à cet égard nous intéresse beaucoup et nous vous serions reconnaissants de vos conseils.

À cet égard, je dois noter que la visite de l’architecte du développement et du progrès, Lee Kuan Yew, en 2009, est restée dans la mémoire des Arméniens. Lui, dont la réputation dépasse depuis longtemps les frontières nationales, est considéré en Arménie comme un symbole de gouvernance honnête et efficace. Et la méritocratie, le pragmatisme et l’honnêteté, qui sont des piliers de la philosophie de l’administration publique à Singapour, sont aussi aujourd’hui devenus les principes du leadership de la Nouvelle Arménie.

En terminant mon discours, Mesdames et Messieurs, je veux lever mon verre en l'honneur de l'amitié de nos peuples. Pour votre belle ville et votre peuple talentueux. Pour notre coopération à venir. »

← Retour à la liste d'actualité