Communiqués de presse

« Grâce à la coopération étroite entre tous les cercles de l'Union Économique Eurasiatique, nous avons pu élargir la géographie de la coopération de l'Union »; La séance du Conseil économique eurasiatique suprême s’est tenue à Erevan

01.10.2019

Plus 22 d'images

Le Premier ministre Nikol Pashinyan a participé aujourd'hui à la séance du Conseil économique eurasiatique suprême de l'Union Économique Eurasiatique. La séance ordinaire de l'organe suprême de l'UEEA se tient à Erevan dans le cadre de la présidence de l’Arménie au sein de l'UEEA.

Le Premier ministre Nikol Pashinyan a accueilli les leaders des États membres de l'UEEA - le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, le Président de la République de Biélorussie, Alexandre Loukachenko, le Président de la République du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokaïev, le Président de la République du Kirghizistan, Sooronbay Jeenbekov, et le Président de la Commission eurasiatique, Tigran Sarkissian, à Baghramian 26.


En ouvrant la séance dans un format restreint, le Premier ministre arménien a déclaré:

« Chers collègues, bienvenue en Arménie. Je suis heureux de vous saluer à la séance du Conseil économique eurasiatique suprême. C'est un événement important pour l'Arménie. Nous sommes ravis d’accueillir des invités de haut niveau à Erevan, de tenir la séance de l'organe suprême de notre organisation et d'apporter ainsi notre contribution à l'approfondissement du processus de l’intégration. Comme je l'ai répété à maintes reprises, nous avons l'intention de participer à l'UEEA le plus efficacement possible, en déployant des efforts pour améliorer les mécanismes de coopération et le fonctionnement efficace de la zone d'intégration. Avant de discuter des questions de l’ordre du jour, je voudrais souligner que la présence des dirigeants des deux pays - l’Iran et Singapour - avec qui notre Union développe des relations commerciales et économiques dans le cadre de l’instauration d’un régime de libre-échange, est une grande joie pour nous. Grâce à la coopération étroite et efficace entre tous les cercles de notre organisation, nous avons pu élargir davantage la géographie de la coopération de l'Union, ce qui fait de la séance d'aujourd'hui un événement spécial. Je vous souhaite un travail productif. »

Au cours de la séance restreinte, les leaders des États membres de l'UEEA ont échangé des idées sur le déroulement du Forum économique eurasiatique, sur les modalités de répartition des droits d'importation entre les budgets des États membres de l'UEEA et sur les activités du Conseil d’administration de la Commission eurasiatique.

L’entretien dans un format restreint a été suivi d’une rencontre dans un format élargie à laquelle ont assisté le Président de la République de Moldova, Igor Dodon, le Président de la République Islamique d'Iran, Hassan Rohani, et le Premier ministre de la République de Singapour, Lee Hsien Loong.

Le Premier ministre Nikol Pashinyan a prononcé un discours dans lequel il a notamment déclaré:


« Dirigeants des États membres du Conseil économique eurasiatique suprême,
Chers invités de la session,
Mesdames et Messieurs,


C’est un grand honneur pour moi de vous accueillir tous en Arménie à la séance ordinaire du Conseil économique eurasiatique suprême.

Notre organisation, qui a déjà 5 ans, se renforce d'année en année. Il a déjà prouvé sa viabilité et son attractivité en tant qu’entité d’intégration internationale. Et je voudrais noter avec joie que l’Arménie apporte sa contribution possible à ce travail.

Cette année, l’Arménie préside l’UEEA. Nous avons déployé tous les efforts nécessaires pour mener à bien cette fonction responsable. Et la séance d'aujourd'hui, à laquelle assistent les dirigeants de la Moldavie, de l'Iran et de Singapour, ainsi que les États membres de l'Union, est devenue le summum de notre présidence.

Au nom de tous les membres du Conseil économique eurasiatique suprême, je voudrais saluer le Président de la République de Moldova, Igor Dodon, le Président de la République Islamique d’Iran, Hassan Rohani, et le Premier Ministre de la République de Singapour, Lee Hsien Loong, qui ont accepté avec plaisir d’assister à notre séance.

Je suis également heureux de noter que, pour la première fois dans le cadre de la séance, un Forum international intitulé « Le potentiel de transit du continent eurasiatique». Je suis convaincu que cet événement constituera une plate-forme efficace pour renforcer les liens commerciaux et économiques et pour discuter de schémas logistiques dans la région eurasiatique.

Chers amis,

Dans mon discours, en particulier, je voudrais aborder les questions qui, à mon avis, sont importantes pour continuer à promouvoir notre coopération et à en améliorer l'efficacité.

 


Celles-ci incluent, par exemple, des mesures visant à supprimer les obstacles à la libre circulation de la main d’oeuvre de l'Union, obstacles qui entravent la création d'un marché unique du travail.


La reconnaissance mutuelle des signatures numériques est également l'une des questions prioritaires qui requièrent une attention particulière pour permettre aux fournisseurs de participer de manière transparente aux achats électroniques. Nous devons tous trouver une solution acceptable.

Le processus d'intégration sera plus dynamique si nos citoyens sont convaincus que, grâce à notre travail, des décisions sont prises sur des questions sensibles qui conduisent à une amélioration immédiate de leur mieux-être et de leurs conditions de travail. Je suis convaincu qu'un travail suivi dans cette direction nous permettra non seulement de supprimer efficacement les obstacles, mais également de promouvoir une intégration plus complète reposant sur les principes d'égalité, d'intérêt mutuel et de respect mutuel.

Nous estimons également qu'il est nécessaire d'intensifier les efforts communs pour créer des conditions favorables à la transition des comptes en monnaie nationale entre les pays de l'UEEA. Malgré la dynamique positive, il existe des domaines, en particulier le marché du gaz, où les produits des pays de l'UEEA sont traditionnellement proposés dans la monnaie nationale des pays tiers, et l'élargissement du champ des interactions avec les monnaies nationales devrait donc être l'une de nos priorités.

L'ordre du jour des réunions d'aujourd'hui inclut le concept de création d'un marché financier commun. C’est en soi un pas important vers la création d’un espace financier commun, ainsi qu’une condition préalable à la mise en place d’un système de paiement de l’UEEA moderne et à la création de conditions favorables aux transferts de monnaie nationale.

Chers collègues,

Comme je l’ai dit à maintes reprises, l’Arménie attache une importance particulière à l’élargissement de la géographie des relations économiques extérieures de l’Union Économique Eurasiatique.


Les accords avec l'Iran et la Chine entreront en vigueur ce mois-ci. Leur mise en œuvre ultérieure est une priorité pour nous dans le contexte d'une véritable élargissement de la coopération commerciale avec les pays tiers.

Profitant de la présence de M. Rohani à la réunion d’aujourd’hui, je voudrais exprimer ma confiance que l’Accord intérimaire entre l’UEEA et l’Iran servira de catalyseur pour le développement futur de notre commerce commun. Cela aura un impact positif sur la situation économique de nos pays aux dépens de la création et de la création de nouvelles chaînes de valeur ajoutée.

Je voudrais noter avec satisfaction que les négociations avec Singapour sont achevées. L'Accord de libre-échange entre l'UEEA, ses États membres et la République de Singapour sera signé aujourd'hui.


Profitant de la présence de l'honorable Lee Hsien Loong à la réunion, je voudrais exprimer ma confiance que la mise en œuvre de cet accord créera un environnement favorable à l'expansion de relations commerciales mutuellement bénéfiques, à la réduction des coûts des entreprises et à l'efficacité économique accrue de la coopération.

Je suis heureux de noter que les négociations avec la Serbie sont achevées et qu'un accord de libre-échange pertinent sera bientôt signé.


Nous avons également l’intention de mettre effectivement fin aux négociations avec l’Égypte, Israël et l’Inde, ce qui apportera des avantages à notre Union, notamment en en faisant un centre d’attraction pour les investissements.

Chers collègues,

Je voudrais à nouveau vous souhaiter la bienvenue en Arménie et assurer que notre pays continuera de tout mettre en œuvre pour approfondir notre intégration et notre coopération.

Merci pour votre attention! »

Les questions liées au développement de la coopération dans les domaines financier, économique et douanier, à l'approfondissement de la coopération internationale de l'UEEA et à d'autres questions ont été examinées lors de la séance. Le rapport sur l'exécution du budget de l'UEEA 2018 a été pris en compte et le budget de l'Union pour 2020 a été examiné. Le concept de la formation du marché financier commun de l'UEEA, les principales orientations de l'activité internationale de l'UEEA pour 2020, l'harmonisation de la législation sur le transport et la distribution de gaz entre les États membres ont été discutés. La procédure de remboursement du paiement de la dette contractée par les États membres de l'UEEA dans le budget de l'Union a été approuvée, ainsi que le montant des droits acquittés par les opérateurs économiques lorsqu'ils présentent une demande à l'UEEA. Un certain nombre de documents de travail ont été signés lors de la séance, notamment sur le règlement de politique agro-industrielle de l'UEEA, la décision pertinente du Conseil eurasiatique de 2014, les modifications du règlement intérieur de la Commission eurasiatique, etc.

Les dirigeants des États membres de l'UEEA ont décidé de tenir la prochaine séance du Conseil économique suprême à Saint-Pétersbourg en décembre.

 


 

← Retour à la liste d'actualité